Des bottes magiques


Des bottes magiques
Marie-Noëlle Deverre et les élèves de CE2-CM1-CM2
de l’école élémentaire Saint-Christophe-sur-Avre
Atelier du 28 février au 4 mars 2022
 

En se référant aux contes de fées, au Chat botté et aux Bottes de sept lieues du Petit Poucet, les enfants ont créé des bottes magiques pour traverser les océans et aller vers l’inconnu avec légèreté. 

17-030322-Ecole St Christophe sur Avre-atelier-© Matthieu Samadet-HD.jpg

Cette œuvre a été réalisée par Marie-Noëlle Deverre avec :  

 

Thomas Bednarik Delahais · Misha Benoist

Lucas Brongniart · Hermance Cormon

Séréna De Carvalho · Lola Deguy · Gabin Delarue 

Morgan Détourbe ·  Louis Duchêne · Eléa Foucher  

Timéo Galissot · Paul Georget · Maxence Gillot

Elia Guet · Léo Héron · Ruben Lebaron · Yliana Le Dain  Chloé Levesque · Alvin Miraille · Mathys Nicolas

 Chloé Perril · Ambre Pessey-Sauvage   

Jonas Pichou Cornu · Bryan Pirlet · Steve Reh

 Ulysse Serry · Naomi Soto-Crépin · Anthéa Soum 

 

et l’enseignante Elisabeth Triboy 

« Avec beaucoup de souplesse d’esprit,
les élèves se sont dégagés de toutes leurs idées préconçues pour s’ouvrir à l’imaginaire et à l’inconnu. Leur enthousiasme était communicatif. »


Marie-Noëlle Deverre,
artiste plasticienne 

15-030322-Ecole St Christophe sur Avre-atelier-© Matthieu Samadet-HD.jpg
23-030322-Ecole St Christophe sur Avre-atelier-© Matthieu Samadet-HD.jpg

« Cette semaine a procuré une grande joie aux enfants. Ceux d’entre eux qui pouvaient être en échec dans la classe se sont retrouvés sur un pied d’égalité avec les autres ; cela leur a permis d’améliorer leur confiance en eux. »

Elisabeth Triboy, enseignante 

« Ce qui m’a surpris, c’est que nous avons commencé par un tout petit dessin et après nous avons fait une énorme botte

en feutrine. »

 

Séréna

02-030322-Ecole St Christophe sur Avre-atelier-© Matthieu Samadet-HD.jpg
12-030322-Ecole St Christophe sur Avre-atelier-© Matthieu Samadet-HD.jpg

« C’était très agréable de porter les bottes. J’ai aimé le bruit que cela faisait quand on a marché sur l’océan doré. »

 

Ulysse