Les voix

Les voix ?

Mathilde Chavanne et les élèves de CM2 A

de l’école Mathis, Paris 19ème

Atelier du 2 au 24 février 2020




Et si entendre les pensées des autres devenait possible ? En sensibilisant les élèves à la notion d’empathie, la réalisatrice Mathilde Chavanne a proposé aux élèves de se mettre à la place d’un ou d’une camarade et d’imaginer ses pensées. Pour réaliser ce projet, les élèves ont fait montre d’une grande capacité de projection pour s’emparer de la question de la voix off en créant chacun un personnage et en l’incarnant à l’image. Ce film parle d’amour, de regrets, du rapport à « l’autre », et d’un élève absent autour duquel chacun fantasme les raisons de sa disparition.
 

Ce film a été réalisé par Mathilde Chavanne avec : 

Neneh-Coumba Ba · Milica Davidovic · David Dju

Nouran El Nemrawi · Habib Elaïdi · Sayane Gaci

Hameza Guissé · Cheikh-Amadou Lambourdière

Louay Megahed · Oceanne Nguenang Dutilleul

Loïk-Emmanuel Ochou · Raïssa Oumarou

Noéline Parrot Quinet · Sarah Pierre

Ladji Sacko · Johanna Shibangu

Mariam Sidibe · Cédric Ty · Anaïs Ymmel 

Radhidine Berrah

et les enseignantes Coline Stern et Sylvie Dufresne

« L’ambition du film était de s’inviter dans la tête les uns des autres, fictivement, grâce à un procédé de cinéma simple mais fonctionnel : une voix off sur une image, qui énonce des pensées. Qu’est-ce qu’il se passe dans la tête de l’autre quand il ne parle pas ? »

Mathilde Chavanne, réalisatrice

« La thématique “Oser l'impossible” est liée à la propension à calculer et prendre des risques. C'est exactement ce que j'essaie de mettre en place au quotidien. On a travaillé sur l'empathie et sur la capacité de chacun à se mettre à la place de l'autre afin de mieux comprendre ses émotions. »

Coline Stern, enseignante

« Ce que j'ai préféré c'est écrire les différentes idées qu'on allait devoir enregistrer, j'ai eu plein d'idées

et ça m’a plu. »

Oceanne

« Ce que j'ai préféré c'est le thème sur lequel nous avons travaillé, que l'on puisse se mettre à la place des

autres était génial. »

 Cheikh-Amadou